Hubert Reeves

Site officiel

Livre précédent :
Chroniques des atomes et des galaxies
Je n’aurai pas le temps Livre suivant :
Petite histoire de la matière et de l'univers

Les Éditions du Seuil, collection « Science ouverte », Paris, avril 2008.

ISBN 2-02-097494-0 ou 978-2-02-097494-3 (broché)
Je n'aurai pas le temps
Format 3 × 14 × 21 cm, 348 pages.
Acheter ce livre

Hubert Reeves se livre ici comme il ne l'avait jamais fait. De son enfance québécoise à sa carrière scientifique internationale, de son milieu familial à sa renommée médiatique et à ses engagements écologiques, c'est la vie à la fois exemplaire et singulière d'un chercheur d'aujourd'hui qu'il nous raconte à la première personne.

Comment les expériences de sa prime jeunesse dans la nature canadienne ont forgé sa passion pour le cosmos, comment les enthousiasmes et les déceptions de sa formation scientifique l'ont amené au désir de partager son savoir, comment la philosophie, la religion, la musique se sont indissolublement mêlées à sa quête intellectuelle, comment les rencontres d'autres grands esprits ont orienté le sien, comment ses voyages autour de la planète l'ont amené à en devenir un défenseur fervent – tous les lecteurs de Hubert Reeves le retrouveront ici plus proche encore, et de nouveaux le rejoindront. En un temps où l'aventure scientifique devient incertaine, découvrant ses limites dans ses succès mêmes, la valeur d'un tel témoignage est sans égale.


Prologue

Le motif de ce livre peut se résumer en ces quelques mots : « un homme et son métier ». Comment ai-je atterri dans ce monde de la science ? Que m'a-t-il apporté ? Que lui ai-je apporté ? Je parlerai de mes moments de bonheur, d'euphorie, et aussi de mes frustrations. Je décrirai les projets que j'ai poursuivis et comment ils m'ont amené à visiter le vaste monde.

Mon but est de présenter un témoignage, semblable à ceux que je lisais quand, vers l'âge de douze ans, je tentais de me faire une idée de mon avenir. Je pense notamment à l'ouvrage de Pierre Termier, La Vocation de savant (Desclée de Brouwer, 1929). L'auteur y décrit la vie et la carrière de plusieurs savants réputés, s'attachant plus particulièrement à déceler les sources lointaines de leurs motivations, les rêves de leur enfance, à faire sentir le feu sacré qui les a tenus en haleine tout au long de leur existence. Ces récits trouvaient en moi des résonances familières et j'y reconnaissais nombre de mes états d'âme. Ils furent déterminants dans le choix professionnel qui fut le mien. Bien sûr, les circonstances ont changé et l'univers quotidien des chercheurs ne ressemble plus guère à celui du temps de mes études universitaires. Mais sur le plan des rapports humains, les similitudes sont demeurées.

Ce livre m'offre aussi l'occasion d'aborder d'autres aspects de ma vie sur lesquels mes lecteurs me questionnent souvent : la musique, les préoccupations écologiques, la philosophie, la religion etc.

Selon Sigmund Freud, « toute personne qui rédige sa biographie se condamne à mentir, à dissimuler et à essayer de se faire voir sur son meilleur jour ». Je n'y manquerai sans doute pas. J'ai cependant l'espoir qu'en cherchant à identifier mes raisons de vivre, à parler du moteur de mes enthousiasmes, le résultat puisse être profitable à quelques personnes. Si mes mots sont une aide pour ceux qui tentent de construire leur vie et leur avenir, notamment pour les jeunes qui envisagent de s'orienter vers la voie scientifique, alors mon but sera atteint.

J'ai également voulu revenir, tout au long de ces chapitres, sur le rôle important que certaines personnes ont joué dans ma vie. Une façon pour moi de leur exprimer ma reconnaissance, même si, pour la plupart d'entre elles, elles ne sont plus là. Ce retour sur mon passé m'a permis de prendre conscience de mes dettes envers ceux qui m'ont donné accès à des mondes nouveaux dans lesquels je me suis senti aussitôt si incroyablement à l'aise… J'avais déjà, me semble-t-il, une mystérieuse intuition de leur existence. Il ne me paraît pas possible qu'ils m'aient été totalement étrangers.


Table des matières


Prologue

PREMIÈRE PARTIE

Prélude (allegro)

  1. Il y a à explorer le monde
  2. Joseph Rives, orphelin de guerre
  3. Le Père Louis-Marie, trappiste et botaniste
  4. La maison de Bellevue : « Avez-vous vu le ciel ? »
  5. Au collège Brébeuf : Saturne et les cristaux nacrés

DEUXIÈME PARTIE

Ouverture (vivace)

  1. À la rencontre des astronomes. Les étoiles de Wolf-Rayet
  2. À l'université de Montréal : les rayons cosmiques
  3. Partir pour le Grand Nord : les aurores boréales
  4. À l'observatoire de Victoria : les étoiles doubles
  5. À l'université Cornell : les étoiles alchimistes
  6. À la Nasa : une feuille d'aluminium sur la Lune

TROISIÈME PARTIE

Développement (andante)

  1. Le plat pays. Partir pour l'Europe
  2. En route pour l'URSS
  3. Réveil brutal à Leningrad
  4. Moscou : rêver de Samarcande
  5. À Erevan, en Arménie
  6. À l'observatoire de Burakan dans le Caucase
  7. À l'université de Moscou : Ya Zeldovitch
  8. À l'observatoire de Pulkhovo
  9. À l'observatoire de Simpheropol en Crimée
  10. À l'université de Lund en Norvège
  11. Au laboratoire d'Orsay : le trio lithium-béryllium-bore
  12. À l'observatoire d'Arcetri, Florence (Italie)
  13. À l'université de Berne : le duo hydrogène-hélium
  14. Saclay, Jérusalem, Cambridge
  15. Ce que raconte une plante verte dans une crevasse

QUATRIÈME PARTIE

Variations (scherzo)

  1. Recherche et enseignement
  2. Enseigner quelque chose à quelqu'un
  3. Vulgarisateur médiatique
  4. Défense de l'environnement
  5. Les salles de concert sont mes églises
  6. Explorer le monde intérieur
  7. « Religion, religion, religion »
  8. Compagnie de pensée
  9. Coïncidences en astrophysique
  10. « Graceful exit »
  11. Bilan

Annexes

  1. La nucléosynthèse illustrée
  2. Le cas Mercure
  3. Une équation simple
  4. Une équation stupéfiante : e2πi = 1
Remerciements